Mobirise

Lemon Island

Solo chorégraphique 2019
"Connais tu cette terre où fleurissent les citronniers ..? "Goethe

Un contexte de recherche

Après trois créations en collectif entre 2013 à 2018, Laurence Maillot souhaite aujourd’hui investir la forme intime du solo.

Lemon Island s’initie au sein de la «formation continue pour Chorégraphes » proposée par le CN D Pantin & la Belle Ouvrage, qui s’est déroulée sur 9 mois de Janvier à Septembre 2018 pour laquelle Laurence Maillot a été sélectionnée. Elle y a ainsi expérimenté de nouveaux modes de travail et de regards dans sa collaboration avec le poète Stéphane Bouquet, l’écrivain Tanguy Viel, la chorégraphe Mathilde Monnier, la dramaturge Véronique Timsit, Albane Guinet-Ahrens de la Belle Ouvrage...

En parallèle, Laurence associe à cette recherche artistique l’apprentissage qu’elle suit en psychanalyse depuis trois années au sein notamment de la propédeutique, de la Section Clinique proposée par l’École de la cause freudienne à Marseille (ACF MAP), tout autant que son expérience en analyse.

Un point de départ

« Trouver sur le plateau comment un corps peut crier et écrire un manque.

Dire tout ce que je n’ai pas pu dire et donner corps à l’autre pour te retrouver.

Sur la scène, des objets peut-être, une veste à paillettes, un micro couleur argentée comme la veste, un câble bleu qui relie le micro à un petit ampli, une plante, un miroir, des talons, des citrons.

Tous ces objets disposés dans l’espace en lumière, une scène intérieure.

Sur la scène, la présence d’un corps, une femme, qui évoluerait avec et entre ses objets. Mais aussi la voix, le larsen, l’odeur et le goût du citron, une sensation douce et amère.

Des moments d’immobilité, des moments où le corps peut s’emballer, le retour au calme.

Un mouvement continu et horizontal, les genoux mous, des gestes précis qui glissent dans l’espace. Un mouvement vertical, plus tendu, une violence contenue qui est prête à déborder dans un espace circulaire formé par le câble du micro. Un corps vivant qui répète sa perte et qui perd la tête. » Laurence Maillot

Laurence Maillot ©jeremy Demesmaeker

Proposition, chorégraphie, interprétation : Laurence Maillot

Assistant à la réalisation et installation sonore : Jeremy Demesmaeker

Assistante à la dramaturgie : Nathalie Masseglia

Création lumière : en cours de recrutement

Durée estimée : 40’

Production : Mali Kadi – Cie Dodescaden


Partenaires (en cours):

• CnD Pantin,

• SCENE44 n+n Corsino

• Klap Maison pour la Danse – Marseille,

• Dans les Parages – La Zouze Cie C. Haleb – Marseille

Résidence de recherche :

• 22-26 janvier 2018 : Cn D Pantin - Formation continue pour chorégraphe

• 19 -23 avril 2018 : Cn D Pantin - Formation continue pour chorégraphe

• 7 -11 mai 2018 : Dans les parages – La Zouze - Cie Christophe Haleb – Marseille

• 14-18 mai 2018 : Cn D Pantin - Formation continue pour chorégraphe.

• 28 mai – 1er Juin 2018 : Klap Maison pour la Danse – Marseille

• 18 mai – 21 Juin 2018 : Klap Maison pour la Danse – Marseille

• 2-6 juillet 2018 : Cn D Pantin - Formation continue pour chorégraphe

• 10-14 septembre 2018 : Cn D Pantin - Formation continue pour chorégraphe

• 17-18 septembre 2018 : Entre-Pont – Nice

• 3 au 11 décembre 2018 : Montevideo – Centre d’art

Suivez nous !

Newsletter

Inscrivez vous à notre Newsletter